RTT : comment calculer le nombre de jours de RTT en 2022 ?

RTT : les calculer en 2022
Ecrit par
Partagez l’article
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

En 2000, la législation française a modifié la durée légale du temps de travail hebdomadaire, la faisant passer de 39 à 35 heures. Un employeur qui ne respecte pas cette durée légale doit offrir à ses salariés une compensation sous la forme de jours de repos supplémentaire au titre de la réduction du temps de travail. Ce sont les fameuses RTT.

Cette mesure force les entreprises à mettre en place des aménagements particuliers autour du temps de travail de ses employés. Nous vous expliquons ici comment définir précisément cette notion de RTT et surtout, comment les calculer.

RTT : définition et cas d’application

Qu’est-ce que les RTT ?

Les lois Aubry de 1998 et 2000 ont progressivement baissé la durée légale du temps de travail de 39h à 35h. Cependant les salariés français ne travaillent pas tous 35h par semaine. Un certain nombre d’entreprises continuent à proposer à leurs salariés des contrats de 39h par semaine, parfois plus, parfois moins.

Pour compenser ce surcroit de travail par rapport à la norme légale, l’employeur peut  rémunérer le salarié en heures supplémentaires ou lui  proposer de bénéficier de jours de congés supplémentaires attribués par journée ou par demi-journée. C’est ce qu’on appelle les jours de réduction du temps de travail (JRTT). Ces jours ne doivent pas correspondre à un jour de repos hebdomadaire ou à un jour férié.

Toutes les entreprises peuvent utiliser le système d’heures supplémentaires, en revanche, il faut que cela apparaisse dans la convention collective pour avoir la possibilité de les convertir en jours de repos compensateurs.

Quelles différences entre RTT et congés payés ?

Les congés payés sont un dispositif obligatoire dont bénéficient tous les salariés, à hauteur d’au moins 5 semaines par an pour une année complète travaillée. Ils doivent être utilisés par les salariés et ne peuvent être rémunérés en tant qu’indemnité compensatoire qu’en cas de fin de contrat. Les congés payés sont régis par la législation du travail, des accords de branche peuvent toutefois y apporter quelques spécificités.

Les jours de RTT sont une compensation pour les employés travaillant habituellement plus que les 35h réglementaires. Ce dispositif leur permet de récupérer en temps de repos les heures supplémentaires effectuées. Les RTT sont régies par convention collective et le code du travail ne prévoit pas de rémunérer un salarié de ses jours de RTT non consommés à la fin de son contrat. En pratique cependant, la plupart des accords de branche prévoient une indemnité compensatrice similaire à celle des congés payés.

Dans quels cas les employés ont-ils droit aux RTT ?

Les RTT concernent essentiellement les salariés du secteur privé. Certains salariés du secteur public peuvent parfois en bénéficier, comme le personnel hospitalier par exemple. En pratique, c’est l’accord collectif d’entreprise qui détermine les conditions d’éligibilité.

En règle générale, tous les salariés à temps complet effectuant plus de 35h par semaine peuvent être concernés par la réduction du temps de travail (CDI, CDD, intérimaires et contrats d’apprentissage). En théorie, les salariés à temps partiel ne peuvent pas en bénéficier mais l’accord d’entreprise peut en décider différemment.

Les travailleurs non-salariés suivants ne peuvent bénéficier des RTT : commerçants, artisans, dirigeants non-salariés, exploitants agricoles et professions libérales.

Comment calculer le nombre de RTT ?

Les jours de RTT peuvent se calculer de 2 manières différentes : au réel ou au forfait.

Le calcul des RTT au réel

Pour un calcul au réel des jours de RTT, on compte le nombre d’heures supplémentaires effectuées pour le salarié qui seront autant d’heures de repos compensatoire.

Par exemple, un employé qui travaille 39h par semaine effectue 4 heures supplémentaires. L’employeur lui doit donc 4h de RTT. Ces heures peuvent se cumuler sur un mois ou toutes les deux semaines afin d’être converties en jours de RTT. Il cumule donc environ 16 heures de RTT par mois.

Le calcul des RTT au forfait

Le calcul des jours de RTT au forfait concerne plutôt les cadres ou les salariés qui ont un forfait annuel en jours. On obtient le nombre de jours de RTT en les calculant sur une année civile du 1er janvier au 31 décembre.

Pour l’obtenir, il faut déduire du nombre de jours dans l’année les jours de week-end, les jours travaillés, les jours fériés qui ne tombent pas un samedi ou un dimanche et les jours de congés payés.

Avec cette méthode de calcul, le nombre de jours de RTT n’est pas identique d’une année à l’autre. Les variations peuvent venir du nombre de jours travaillés, traditionnellement fixés à 218 jours par an mais qui peuvent être différents selon les conventions collectives. Le nombre de jours de RTT peut aussi différer selon le nombre de jours dans l’année pour les années bissextiles, ou selon le nombre de samedis et de dimanches qui n’est jamais le même d’une année à l’autre.

Pour 2022 par exemple, le calcul du nombre de jours de RTT s’effectue comme suit :

         365     jours en 2022
–        105     jours de week-end
–        7         jours fériés
–        25       jours de congés payés
–        218     jours de travail  

= 10 jours de RTT en 2022

Comment choisir la bonne solution de gestion des congés et des absences
Guide pratique à télécharger

Bien gérer les RTT grâce à un logiciel de gestion des congés

Le calcul des RTT est une activité qui peut être chronophage pour une entreprise alors qu’elle n’apporte aucune valeur ajoutée. Il peut aussi être source d’erreurs dues par exemple à la gestion des absences et leur impact sur les RTT, à la variation annuelle du nombre de jours ouvrés ou aux différentes réglementations selon les conventions collectives.

Une des solutions pour parer cet inconvénient est de vous équiper d’un logiciel de gestion des congés qui vous permettra d’automatiser tous ces calculs. L’outil appliquera les bons ratios en fonction des informations que vous renseignez, de la typologie du contrat de travail et de votre convention collective. Un tel équipement présente de nombreux avantages pour une entreprise :

  • Les informations communiquées à vos employés sont claires et transparentes
  • Vous êtes certain de respecter la réglementation en vigueur
  • Vos équipes RH gagneront en temps et en efficacité
  • Vos collaborateurs y gagneront en visibilité.

 

Vous envisagez d’équiper votre entreprise d’une telle solution ? Keeple est un outil de gestion des congés payés simple d’utilisation et ergonomique qui servira à vos collaborateurs, à vos services RH et à vos managers. Toutes vos équipes se retrouveront dans ce logiciel dont la prise en mains est un jeu d’enfant. Pensez à contacter nos équipes si vous souhaitez plus d’informations sur notre logiciel.

Suivez toute l’actualité RH en vous inscrivant à notre newsletter !
Populaire sur Keeple
Les actualités RH vous sont présentées par Keeple, le logiciel RH à la carte.

Plus d'articles

Des collègues discutant de leurs congés payés non pris

Congés payés non pris par le salarié : l’employeur doit-il les payer ?

Report des congés payés non pris

Congés payés non pris : peut-on les cumuler l’année suivante ?

020 bulletin de salaire décrypter fiche de paie

Bulletin de salaire : comment décrypter sa fiche de paie ?

010 congés mariage, congés pacs

Congés mariage, congés Pacs : à combien de jours de congés le salarié a-t-il droit ?

RTT : les calculer en 2022

RTT : comment calculer le nombre de jours de RTT en 2022 ?

Précédent
Suivant