Quelles mesures adopter pour améliorer la qualité de vie au travail ?

Quelles mesures adopter pour améliorer la qualité de vie au travail
Ecrit par
Partagez l’article

La qualité de vie au travail, ou QVT, est devenue un enjeu central pour les entreprises soucieuses de la performance et du bien-être de leurs collaborateurs. Cette notion englobe un large éventail de facteurs, allant de l’environnement physique au climat organisationnel, en passant par la gestion du temps et la reconnaissance des collaborateurs. Or la responsabilité incombe souvent aux ressources humaines, et elle n’est pas à prendre à la légère : il y a toujours une marge d’amélioration pour la QVT en entreprise. Mais comment s’y prendre et, surtout, par où commencer ? Voici quelques pistes de réflexion.

Pourquoi instaurer une démarche de qualité de vie au travail ?

La qualité de vie au travail (QVT) désigne l’ensemble des conditions et des pratiques au sein d’une organisation professionnelle qui favorisent le bien-être, l’épanouissement, la satisfaction et la santé des employés. Elle vise à concilier performance professionnelle et épanouissement personnel pour créer un espace de travail harmonieux. Elle comporte 4 enjeux principaux :

  • Prévenir les risques psychosociaux au travail. Un environnement de travail délétère, un mauvais management ou un manque d’organisation peuvent entraîner des conséquences néfastes sur la santé mentale des collaborateurs telles que des burn-out et des risques psychosociaux. S’engager dans une démarche de QVT revient à veiller à la prévention de ces risques, en créant des conditions de travail saines.

 

  • Favoriser l’engagement. La QVT reconnaît l’importance de l’humain dans l’entreprise. Elle vise à apporter de la reconnaissance et à encourager les compétences de chacun. Une telle approche contribue à stimuler l’engagement des collaborateurs, créant ainsi un cercle vertueux où des employés engagés sont plus productifs et satisfaits.

 

  • Répondre au besoin de sens. Le marché du travail est fortement influencé aujourd’hui par une recherche de sens. On ne cherche plus seulement un emploi pour son aspect lucratif. La QVT est aussi une démarche de réflexion, qui relie le travail à des objectifs significatifs en favorisant l’intérêt, le droit à l’erreur, l’autonomie, et en repensant les pratiques managériales.

 

  • Accompagner le changement. La QVT est, par essence, une démarche de conduite du changement. Elle intègre dès la phase de conception tout projet de transformation en prenant en compte les conditions de réalisation du travail des collaborateurs. Cela permet de préserver la qualité des conditions de travail, le sens du travail, et facilite l’acceptation du changement au sein de l’entreprise.
Planifiez votre démo personnalisée
Planifiez votre démo personnalisée

Comment améliorer la QVT ?

Veiller à la santé au travail

Prendre soin de la santé de ses collaborateurs est une composante essentielle de l’amélioration de la QVT. Pour ce faire, commencez par évaluer le bien-être des salariés, par le biais de questionnaires anonymes ou d’entretiens individuels. Cette mesure vous permettra d’identifier les préoccupations spécifiques de vos employés. En fonction des retours, vous pourrez ensuite mettre en place des solutions adaptées : prévention des risques psycho-sociaux, sensibilisation aux problèmes de stress au travail, politiques de gestion des conflits… Offrir un accompagnement psychologique peut également être bénéfique pour aider les collaborateurs à faire face à d’éventuels défis mentaux et émotionnels.

Vous pouvez enfin proposer des activités telles que des séances de méditation, de relaxation ou des programmes de détente physique au sein de l’entreprise. Ces initiatives favorisent la réduction du stress et l’amélioration du bien-être général des employés.

Faciliter l’accès à la formation

La formation représente le moyen le plus efficace pour améliorer la productivité et la qualité au sein d’une entreprise, tout en favorisant l’engagement de ses collaborateurs. Une première démarche dans ce sens consiste à proposer des formations internes au sein de l’entreprise. Des programmes peuvent être élaborés en fonction des besoins spécifiques de vos employés et de votre secteur d’activité.

En complément, il est possible d’établir des partenariats avec des écoles ou des instituts de formation externes, afin d’offrir un éventail plus large de programmes de formation, souvent dispensés par des experts dans leur domaine. Cette diversité d’offres contribue à enrichir les compétences de vos collaborateurs dans un environnement en constante évolution.

S’assurer du bon équilibre vie professionnelle – vie privée

L’une des premières mesures à prendre consiste à établir des horaires de travail raisonnables. Il est essentiel d’anticiper et de planifier les projets en accordant des délais réalistes à vos salariés, afin d’éviter la surcharge de travail et le stress lié à des échéances impossibles à respecter.

À ceci s’ajoute le respect du droit à la déconnexion. Outre le fait qu’il s’agisse d’une obligation légale dans de nombreux pays, vos collaborateurs ne doivent pas être constamment disponibles, y compris les week-ends, sauf en cas d’urgence majeure. La déconnexion permet à vos collaborateurs de se reposer, de prendre du recul sur leurs tâches pour, finalement, être plus à même d’être productif au travail.

Permettre une meilleure communication en interne

La communication est un élément central de toute démarche de QVT. Une communication fluide et efficace favorise en effet la collaboration et contribue à un environnement de travail plus sain. Une première approche pourrait donc être l’organisation d’événements, tels que des team buildings ou des semaines dédiées, pour donner l’opportunité aux collaborateurs de mieux se connaître, dans un cadre différent. Ces événements contribuent aussi à renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Au quotidien, il est important de prévoir des espaces de détente ou de discussion au sein de l’entreprise. Ces espaces offrent un lieu informel où les employés peuvent se retrouver pour échanger, partager des idées, ou tout simplement se détendre. Ils encouragent les interactions informelles, qui peuvent souvent conduire à la résolution de problèmes.

Enfin, et surtout, le choix des outils de communication en interne n’est pas à négliger. Ces outils facilitent les échanges entre la direction des ressources humaines, les managers et les collaborateurs. Plateformes collaboratives, messageries instantanées, réseaux sociaux d’entreprise… sont autant d’exemples d’outils dédiés à la communication et l’accès à l’information en entreprise.

Keeple est l’un d’eux. En tant que logiciel SIRH à la carte, il offre tous les services nécessaires à la bonne gestion RH et la communication en entreprise. Que ce soit pour la gestion des temps et activités ou des congés, sujets délicats s’il en est, retrouvez une plateforme collaborative et transparente conçue pour améliorer l’expérience collaborateur. Faites-vous votre propre idée grâce à une démo personnalisée !

Plus d'articles

Gestion des temps pour le calcul du CIR

Les bonnes pratiques pour le calcul du Crédit d’Impôt Recherche (CIR)

Journée de solidarité

Journée de solidarité : les collaborateurs sont-ils obligés de travailler ?

comment anticiper les congés d’été des collaborateurs en tant que rh

Comment anticiper les congés d’été des collaborateurs en tant que RH ?

comment mettre en place l annualisation du temps de travail

Comment mettre en place l’annualisation du temps de travail ?

code-du-travail-conges-payes-loi-2023

Code du travail congés payés : ce que dit la Loi en 2024

Précédent
Suivant