RH : comment améliorer le suivi de l’absentéisme ?

040 rh comment améliorer le suivi de l’absentéisme
Ecrit par
Partagez l’article

L’absentéisme est une préoccupation importante pour les RH. Armés d’outils et d’indicateurs, ils doivent en assurer le suivi et repérer les causes internes d’un taux d’absentéisme élevé. Révélateur de dysfonctionnements dans l’entreprise, l’absentéisme correspond aux arrêts de travail qui ne sont pas prévisibles.

Pour calculer le taux d’absentéisme sur une période donnée (en pourcentage), les RH divisent le nombre de jours d’absence par le nombre de jours de travail théoriques, puis multiplient le résultat par 100. Au-delà de ce calcul, il convient d’analyser différents indicateurs afin de mettre en place des mesures adaptées et efficaces. Explications.

Etat des lieux de l’absentéisme en entreprise

Le 14e baromètre de l’Absentéisme et de l’Engagement (Ayming 2022, sur les données de 2020) montre que les chiffres sont à la baisse, mais doivent néanmoins être remis dans leur contexte. Si le taux moyen d’absentéisme a en effet légèrement baissé, passant de 6,87 % à 6,19 % de 2020 à 2021, il ne faut pas oublier l’impact de la crise de la Covid-19. Comparé à 2019, où le taux moyen d’absentéisme était de 5,54 %, le taux de 2021 reste supérieur. Le pourcentage des salariés absents, quant à lui, a évolué de 35 % en 2019, à 41 % en 2020, puis 37 % en 2021.
Le secteur le plus touché par l’absentéisme est celui de la santé (7,35 %), vient ensuite celui des services (6,74 %), le secteur du commerce (5,92 %), celui des transports (5,80 %), et enfin, les industries et les entreprises du BTP (5,41 %). Un taux d’absentéisme moyen annuel acceptable ne doit pas dépasser les 8 %, l’idéal étant qu’il avoisine les 4 %.

L’absentéisme est un réel fléau pour les entreprises. Coût financier, démotivation des employés, perte de productivité, mauvais environnement de travail… Il entraîne des conséquences néfastes. Dans ce contexte, il semble primordial de le piloter et d’en améliorer le suivi pour réussir à le réduire.

Comprendre les causes de l’absentéisme

Avant même de chercher à améliorer le suivi de l’absentéisme, il convient de revenir à la racine du problème et d’en comprendre les causes. N’oublions pas de distinguer différents types d’absences, dont certains ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux d’absentéisme.
Quelles sont les absences qui ne sont pas considérées comme de l’absentéisme ?

  • les absences pour congés payés ;
  • les absences pour formation ;
  • les congés maternité/paternité ;
  • les absences pour grève.

 

Ainsi, toutes les absences qui ne peuvent pas être prévues à l’avance sont prises en compte dans le calcul de l’absentéisme :

  • les arrêts maladie (courte ou longue durée) ;
  • les accidents de travail, de trajet ou les maladies professionnelles ;
  • les événements familiaux ou les congés enfant malade ;
  • les absences injustifiées.

 

Les causes de l’absentéisme peuvent être multiples : maladie (professionnelle ou non), accident de travail, environnement professionnel non favorable, absence de confort ou environnement familial et personnel instable. L’entreprise doit être attentive aux causes les plus récurrentes car elles peuvent être symptomatiques d’un dysfonctionnement plus large.

Fichier de gestion des congés et absences sur Excel
Planning congés : notre modèle Excel gratuit à télécharger

Comment améliorer le suivi de l’absentéisme en entreprise ?

Absentéisme : les indicateurs RH à suivre

Il est indispensable d’avoir une vision globale et détaillée de l’absentéisme au sein de l’entreprise pour réussir à le réduire et pour augmenter la productivité et la motivation des salariés. Du côté du service RH, les KPIs liés à l’absentéisme constituent un bon point de départ pour mettre ensuite en place un plan d’action adapté.

Quels indicateurs RH suivre pour pouvoir agir sur l’absentéisme en entreprise ?

  • les absences localisées (ratio d’absentéisme par société) ;
  • les absences sur une journée (les pics sont généralement sur le week-end et le lundi) ;
  • les absences multiples pour un salarié (les poly-absents) ;
  • les absences par durée (une journée, plusieurs jours, plusieurs semaines, etc.) ;
  • les absences selon la population, comme les absences par âge, par ancienneté ou par type de contrat ;
  • la fréquence des arrêts (avec taux et indice de fréquence) ;
  • la gravité des arrêts (liée, entre autres, à la durée des arrêts) ;
  • la synthèse des arrêts ;
  • le taux d’absentéisme ;
  • le coût de l’absentéisme pour l’entreprise.

Ces indicateurs permettent d’avoir une vision globale de l’absentéisme afin de mettre en place des actions pour le réduire. Il est donc primordial d’analyser régulièrement ces KPIs pour un suivi efficace et d’identifier les problématiques les plus récurrentes ou les plus impactantes.
Un taux d’absentéisme élevé traduit souvent de mauvaises conditions de travail, des relations professionnelles toxiques, des objectifs ou des missions non adaptés (surcharge de travail, objectifs trop élevés ou trop bas, etc.). Les chiffres obtenus avec ces indicateurs en disent alors long sur le bien-être des salariés et sur les actions à mettre en place dans l’entreprise.

S’outiller pour piloter et réduire l’absentéisme

Aujourd’hui, les RH peuvent s’équiper pour piloter et suivre les courbes de l’absentéisme dans l’entreprise. Certains outils favorisent l’analyse des indicateurs : ils proposent une vision globale de l’absentéisme dans l’entreprise et permettent de gagner du temps dans l’analyse, d’opérer un suivi de l’absentéisme rapide et facile, et de dégager du temps pour approfondir cette problématique de fond.


En utilisant un logiciel de gestion des congés, vous disposez en outre de rapports sur la durée, la fréquence et les motifs des absences des employés. La visualisation des indicateurs RH est par ailleurs améliorée. Vous disposez alors de toutes les clés pour améliorer le suivi de l’absentéisme, ce qui vous donne la possibilité de mettre en œuvre les mesures adaptées pour le réduire.
Logiciel de gestion des congés payés et des absences, Keeple offre de nombreux avantages au service RH des entreprises. Il permet de :

  • Digitaliser le processus de gestion des congés ;
  • Faire gagner du temps aux RH ;
  • Suivre le taux d’absentéisme ;
  • Accélérer l’ensemble des démarches.

Ergonomique et simple à utiliser, le tableau de bord Keeple propose aux salariés de consulter leur solde en temps réel et de faire une demande de congés payés en quelques clics. Les managers, de leur côté, ont accès au planning des équipes, pour pouvoir valider les demandes rapidement. Le processus de suivi et de gestion des congés et des absences est ainsi optimisé ! Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous !

Suivez toute l’actualité RH en vous inscrivant à notre newsletter !
Populaire sur Keeple
Les actualités RH vous sont présentées par Keeple, le logiciel RH à la carte.

Plus d'articles

041service rh 5 astuces pour gagner du temps dans vos tâches quotidiennes

Service RH : 5 astuces pour gagner du temps dans vos tâches quotidiennes

039 validation des conges quel circuit dapprobation mettre en œuvre pour être efficient

Validation des congés : quel circuit d’approbation mettre en œuvre pour être efficient ?

042 pme pour gérer vos congés il est temps doublier les mails le papier et excel

PME : pour gérer vos congés, il est temps d’oublier les mails, le papier et Excel !

035 planning congés notre modèle excel gratuit à télécharger

Planning congés : notre modèle Excel gratuit à télécharger

038 congés payés non pris quand les congés deviennent un indicateur rps malgré eux

Congés payés non pris : quand les congés deviennent un indicateur RPS malgré eux

034politique d’entreprise quelles regles pour les conges payes

Politique d’entreprise : quelles règles pour les congés payés ?

36 rh 5 conseils pour recruter les talents et fidéliser les salariés

RH : 5 conseils pour recruter les talents et fidéliser les salariés

Précédent
Suivant